Quelles eaux boire
 
  
Nous avons vu précédemment que d'un point microbien les eaux en bouteille et les eaux
 du robinet se valent. Leurs différences viennent des teneurs en différents minéraux et en
micro-polluants. 
Nous avons expliqué que le corps humain, qui contient plus de la moité de son poids
 en eau, a une osmolarité constante autour de 300 milliosmoles/l. Toute variation de ce
 chiffre entraînera un travail de l'organisme pour rétablir cette valeur d'équilibre. 
Qu'est ce qu'une bonne eau pour notre organisme? 
On peut schématiser en disant que c'est une eau qui facilite le maintien d'une bonne santé. 
 
Il ne faut pas qu'elle apporte des produits nocifs et il ne faut pas qu'elle rende difficile les
mouvements des liquides en les "épaississant". 
 
Il faut donc qu'elle soit le plus pure possible, pas de polluants et pas de minéraux en
 quantité qui fasse monter l'osmolarité de l'organisme au delà de sa valeur d'équilibre. 
 
On pourrait répondre à cela que les aliments absorbés " épaississent" beaucoup plus le
milieu  intérieur que l'eau la plus riche et qu'en respirant ou en mangeant on peut incorporer
 pas mal de polluants.  C'est vrai et c'est une raison de plus pour faire attention à ce que l'on boit....  et à ce que l'on respire et à ce que l'on mange. 
 
 
La force de la pression osmotique 
 
  C'est une force physique qui pousse l'eau au travers des membranes cellulaires vers le milieu le plus concentré. Cette force est proportionnelle à la quantité de minéraux et de protéines dissoutes. 
 
   Si le liquide extra-cellulaire passe à 400 milliosmoles/litre, (parce que vous avez bien mangé et bu des liquides très riches en force osmotique : vin ( plus de 2000 microsiemens/cm) et café plus de 4000, eau du robinet de Hyères 750 à 800 mg/l début juin 2015, eaux du commerce riches en minéraux dont certaines dépassent 1000 mg/l et qui devraient être uniquement vendues sur prescription médicale …. ), le rein va tenter d'éliminer des ions pour ramener la pression à sa valeur d'équilibre, sans quoi les liquides intérieurs vont "s'épaissir". Des cristaux vont s'agglomérer pour former, en une ou plusieurs décennies, des cailloux..... des dépôts de cristaux dans le rein lui même ou, plus généralement, dans les endroits où les liquides ont tendance à stagner. Ce qui est générateur d'inflammations et de douleurs.  
 
   Cette augmentation de la pression osmotique va conduire aussi les cellules à céder de leur eau pour essayer de retablir l'équilibre. Ce qui est à l'origine d'une déshydratation intra-cellulaire. 
 
   Phénomène paradoxal mais très fréquent aujourd'hui du fait des changements alimentaires et de l'usage abusif des boissons rafraîchissantes du commerce (à très haute osmolarité).
Mais la cellule ne peut pas céder toute son eau, il faut donc qu'elle lutte pour garder sa réserve de survie. Ces moyens de lutte contre la déshydratation chronique peuvent engendrer d'autres perturbations. 
 
  Des études récentes ( CHU de Rennes, 2012), chez les enfants en âge scolaire, montrent une concentration urinaire élevée chez les 2/3 de la cohorte d'enfants étudiée lorsqu’ils arrivent à l’école. C'est un signe de déshydratation. Il semble qu’un accès limité aux toilettes pourrait être l’un des facteurs influençant les enfants à ne pas boire. Il semble, aussi, exister chez l’être humain une forme de contrôle de la pensée sur la réponse aux signaux de la soif . Cette capacité à passer outre ces signaux pourrait entraîner à long terme une incapacité à percevoir correctement la soif, et provoquer chez certaines personnes de longues périodes d’hypohydratation au cours de leur vie. » 
 
Le Professeur Simon Thornton, de la Faculté des Sciences de Nancy donne des pistes sur les raisons de cette hypohydratation:  
- L’ignorance des bénéfices de la consommation de liquide, 
- L'oubli de boire, l’absence de soif ou le manque d’eau disponible immédiatement; 
- Le fait de ne pas aimer le goût de l’eau, 
- La crainte du besoin d’uriner fréquemment et les perturbations sur le lieu de travail qui en découlent. 
 
Le Pr Thornthon a parfaitement décrit la genèse du dysfonctionnement de la soif qui conduit à la déshydratation chronique que le Dr Batmanghelidj a bien documenté dans son livre « Votre corps réclame de l’eau Effets méconnus de la déshydratation ».
        Mais il ne parle pas du rôle néfaste des boissons hyperosmotiques chez nos jeunes générations qui n'aiment plus l'eau.  Osmolarité et déshydratation, le paradoxe des boissons qui déshydratent 
Comment des enfants bien nourris, disposants des boissons à volonté : jus de fruits, toutes sortes de boissons rafraîchissantes ou d'eaux minérales de sources, peuvent ils présenter des signes de déshydratation ? 
Nous l'avons vu plus haut, mais c'est surtout à cause de l'élévation de la pression osmotique des liquides du milieu intérieur.

 
Plus le liquide absorbé est riche en ions minéraux ( mais aussi en molécules diverses) plus la pression osmotique qu'il engendre sera élevée, plus il va attirer l'eau hors des cellules. De plus le petit déjeuner des enfants est très souvent composé de céréales déshydratées, de laitages et jus de fruits, ce qui ne facilite pas l'hydratation matinale. Par conséquent, pour ramener la pression osmotique des liquides circulants, le rein va s'efforcer d'évacuer l'excédant ( d'où augmentation de la concentration en minéraux des urines) tandis que les cellules vont céder un peu de leur eau au milieu interstitiel. 
Ce qui engendre la déshydrations intra cellulaire. Ainsi le manque d'eau n'est pas forcément la cause principale de la déshydratation cellulaire. L'absorption d'aliments et de boissons hyper osmotiques provoquent aussi cette déshydratation par réaction automatique. Une partie de l'eau contenue dans ces boissons servant aux reins pour éliminer les surplus de minéraux ! 
 
On pourrait conseiller aux maîtres d'écoles de rappeler les bienfaits de l'eau pure. Même l'eau du robinet est bien meilleure que les boissons édulcorées. Une récente étude montre que les enfants qui boivent des boissons sucrées sont plus turbulents. Un verre d'eau à boire avant chaque récréation pourrait améliorer l'ambiance dans les cours des d'écoles .... et dans les classes.
Lire (en anglais) le résumé d'une étude en italie sur ce sujet en cliquant ici.

 Quelle eau boire? 
 
L'équilibre du milieu intérieur dépend de l'alimentation et de la boisson, il est donc difficile de conseiller une eau plutôt qu'une autre sans connaître les aliments absorbés. 
 
Mais d'une manière générale le conseil de boire une eau la moins riche possible en ions minéraux est valable pour tous. Une eau pauvre en minéraux ayant un résidu à sec à 180°C inférieur à 200 mg/l (ce qui correspond, en France, à une résistivité d'environ 200 microsiemens/cm) est fortement conseillée pour la confection des biberons pour les nourrissons. Pourquoi pas pour les adultes ? 
 
L'eau du robinet à Hyères est à éviter, trop dure, de plus elle contient de faibles quantités de beaucoup de pesticides ( désherbants, insecticides, fongicides, nitrates, résidus médicamenteux, etc.) Vous trouverez la liste sur le site de l'agence des eaux souterraines ou vous pourrez demander à monsieur le maire qu'il fasse publier sur le site internet de la ville l'ensemble des analyses disponibles.. 
 
Les eaux du commerce : Choisir une eau dont le résidu à sec est inférieur à 200 mg/l . Plus faible est ce résidu et meilleure sera l'action de l'eau dans votre corps. Elle aidera grandement à au transport et à l'élimination des déchets fabriqués par l'organisme. 
 
La composition de l'eau du robinet de Hyères est reconstituée à partir des données de l'ADES . Elle peut varier au cours de l'année en fonction des activités agricoles, des épandages de désherbants et traitements divers ..
 
Un tableau pour la composition des eaux plates vous aidera à démarrer vos choix. Toutes ces données sont issues des étiquettes présentes sur les bouteilles. 
 
Ne pas abuser, voire éviter les eaux gazeuses qui ont pratiquement toutes un résidu sec supérieur à 400 mg/l voir tableau de composition de quelques eaux gazeuses 
 
Idem pour les boissons synthétiques, les jus de fruits, cafés, thés, tisanes qui augmentent fortement la pression osmotique . Ces boissons se servent de l'eau pour transporter leurs substances aromatiques, sucres, etc.. on pourrait les considérer comme des aliments plutôt que de boissons hydratantes. De plus leur étiquettes ne mentionnent pas le résidu à sec . J'ai acheté quelques unes de ces boissons en regardant ce qu'achètent les clients de quelques grandes surfaces. j'ai analysé la conductivité de ces liquides, elle varie de 700 à plus de 4000 microsiemens par cm. C'est dire que la plus grosse partie de l'eau qu'ils amènent va servir aux reins pour éliminer les surplus ioniques. 
 
Quelle Quantité chaque jour ? 
 
Les besoins d'eau sont d'environ 2,5 litres par jour. On admet que plus d'un litre est absorbé par l'intermédiaire des aliments solides, de la respiration et de la perspiration. Reste donc environ 1,5 litres à boire. 
 
Nous avons vu que tous les liquides n'ont pas la même force osmotique. Ils ne sont pas tous équivalent du point de vue de l'hydratation de l'organisme. 
 
Café, thé, lait, jus de fruits, vins, boissons énergisantes..... tous ces liquides augmentent fortement la pression osmotique extra-cellulaire. Aussi il faut les consommer en petites quantités car rien ne remplace l’efficacité biologique d'une eau faiblement minéralisée. 
 
Quelle eau consommer régulièrement ? Vous avez le choix entre toutes celles qui ont un résidu inférieur à 200 mg/l. Le pH importe peu car l'organisme est très bien équipé pour corriger toute variation. Pour le reste, sauf prescription de votre médecin, cela n'a pas beaucoup d'importance. 
 
Les humains ne digèrent pas les minéraux bruts, seules les plantes y arrivent et c'est par elles que les animaux les reçoivent. Les ions minéraux bruts ne peuvent pas traverser les membranes cellulaires, ils ont besoin d'être liés à certaines protéines, ce que sait faire le règne végétal et pas le règne animal. (Plus de détails dans le cours du Pr Alex J. Baertschi )

 
Si vous avez tendance à faire des excès de café, de thé ou autre produit "riche", il faut boire de l'eau encore plus pure. 
 
Certains "extrémistes" ne jurent que par l'eau distillée ! (C'est en 1926, que le Dr Hanish, indiqua que cette cure à l'eau distillée était un irremplaçable et infaillible moyen de débarrasser l'organisme de tous ses maux et impuretés) 
 
Le choix est difficile et en plus il est onéreux. Mais en attendant il faut considérer que les besoins en eau de boisson sont de 1,5 litres par jour et par personne en moyenne. Ce n'est pas une dépense énorme par jour. Il suffirait de se priver d'un café au bar pour financer les besoins en eau de boisson (en bouteille et de résidu sec inférieur à 200mg/l) pour une famille de 4 personnes pour la journée. 
 
juillet 2015